Ciel étoilé

Le rythme nocturne d’une ville est conditionné par divers éléments. En référence à la rythmanalyse d’Henri Lefèbvre, je parlerais du rythme nocturne d’Athènes en prenant en considération deux éléments : l’illumination et le mouvement. Athènes est une ville où on est en relation avec le ciel de jour comme de nuit : les immeubles n’étant pas très grands, ce qui donne à la ville une échelle humaine, et puis la lumière du jour étant pure et l’illumination la nuit n’étant pas très forte, ce qui nous connecte au ciel et aux étoiles. A partir du Mont Lycabette, qui donne une vision panoramique d’Athènes, au moment du coucher du soleil, il est possible de voir la transformation de la ville. Après le coucher, quelques ruelles sont illuminées, puis l’Acropole et d’autres monuments. La succession de l’illumination agit comme un tracé de la ville : les grandes avenues, puis les monuments puis les ruelles. La ville qui pourrait paraître chaotique le jour retrouve une cohérence visuelle la nuit à travers l’échelonnement de l’illumination. Au niveau du mouvement, la ville est toujours animée la nuit, il n’y a pas une transition marquée entre son rythme diurne et nocturne ce qui donne l’impression d’un flux continu. Quoique, ces derniers mois, il y a moins d’embouteillage le soir. Et je réalisais que le fait de ne pas être aveuglé par l’illumination rendait la ville moins violente. Pas de surexposition, pas de passage par des extrêmes, juste ce qu’il faut pour se sentir en sécurité. Adepte du gaz d’éclairage, je n’irai pas jusqu’à prêcher l’extinction totale des lumières pour l’avoir vécu durant la guerre civile libanaise, lorsque le courant électrique était coupé et que les générateurs ne pouvaient fonctionner 24h sur 24. A cet effet, des affiches noires avaient été imprimées par des artistes avec pour légende « Beirut by night ». Mais je me rappelle d’avoir profité de ces moments pour regarder les étoiles.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.