Onomatopées grecques

Il existe des expressions locales amusantes qui nous rapprochent des gens du pays et qu’on pourrait appeler plus communément onomatopées. Je ne dispose pas d’un lexique important d’interjections cependant je parlerais plus particulièrement de trois d’entre elles : Ftou-ftou, Po-poo-poooooo, et Gaf-gaf.

Le Ftou-ftou s’accompagne généralement d’un mouvement de la bouche, la simulation d’un crachat, langue pendue.  Sa fonction principale étant d’éloigner le mauvais oeil. Il peut être dit par la personne qui fait un compliment comme par celle qui le reçoit. J’appris par la suite qu’il n’était pas très recommandé de faire des compliments à des grecs à cause des superstitions liées au mauvais oeil. Ce dernier occupe une place importante dans les relations humaines et il existe plusieurs manières dont la plupart sont liées à la religion pour l’exorciser : des prières, des prières accompagnées de rituels utilisant l’eau, l’huile ou l’encens, qui peuvent être dites par des personnes initiées et, dans certaines occasions liées à des fêtes religieuses, par un prêtre : par exemple au moment de l’épiphanie. Le Ftou-ftou est plus souvent utilisé par les personnes âgées, les jeunes, s’ils le disent, même en y croyant, l’évoquent avec un sourire, du moins face aux étrangers.

Le po-poo-poooooo, à prononcer avec un o en crescendo, est une exclamation à connotation positive ou négative. Il peut être dit lorsqu’une personne est impressionnée par quelqu’un ou par quelque chose, par exemple si ma voisine trouve que je suis en forme, elle me dira : Tu es en forme, Po-poo-pooooo!!!! Mais aussi lorsque je lui demandais de se renseigner à propos d’un médecin, elle me répondit : j’ai demandé de lui et on m’a dit Po-poo-pooooo!!! Je ne savais comment l’interpréter, je lui demandais alors : “Ça veut dire quoi?”, la réponse fut : “Ca veut dire, oh mon Dieu!”, j’en conclus qu’il fallait changer de médecin.

Le Gaf-gaf est une onomatopée imitant l’aboiement et désignant le chien essentiellement utilisée par et pour les enfants, l’équivalent du Waw-waw chez nous. 

Ces onomatopées, lorsqu’elles sont utilisées par des étrangers amusent les grecs. C’est un signe de rapprochement, plus subtil que les mots, qui passe par le langage populaire et qui crée des connivences avec les locaux.

Si je devais terminer par un exemple qui regroupe les 3 interjections :

Un gaf-gaf est passé devant chez nous. Il avait un pelage! Po-poo-poooo!!! Ftou-ftou… Avec ceci, j’ai l’impression de parler grec.


1 réflexion sur « Onomatopées grecques »

  1. nora pantelaki

    As right now I have no easy access to French in my computer, I will write in English.
    It is amazing, to read such sharp observations by a person who is not of greek origin and does not speak the language!! It is all true, what you write and your interpretation is very interesting, dear Pascale! Further more, as I am Greek and have studied ancient Greek and Latin, I can add that what sounds incredible in today spoken language, the po-po-poooo sounds, are directly dirived from ancient greek exclamations, almost wihout any change, which is reallyamusing when reading them in Aristophanes, for example.
    The bad eye beliefs are deeply rooted in the popular lore, croyances adoptees egalement par l’eglise Orthodoxe, that were assimilated by the new religion, as they could not be eradicated from the people’s beliefs and ‘necessary’ superstitions…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.